Randonnée Mercantour, le Tour du Ténibre du 10 au 16 août 2020

Le 05.09.2020, par GeorgesS-685, 1 commentaire


Auteurs : Pascale, Josette, Catherine, Houyam, Guillaume et Christian.

Jour 1 : Refuge de Migliorero, D+ 900 m, D- 400 m

Après 7 h de route, nous arrivons à San Bernolfo en Italie près du col de l'Arche (en face de Saint-Etienne de Tinée).

Départ à 14 h pour une ascension laborieuse de 900 m sous un ciel chargé. Nous passons par le Passo di Laroussa à 2471 m, en évitant l'orage, pour changer de vallée et atteindre le refuge de Migliorero où nous apprécions notre premier repas italien avec antipasti, primo piato, secondo piato e dolce.

Refuge Migliorero

 

Jour  2 : Refuge Prati del Vallone, D+ 800 m, D- 1300 m

Départ du refuge de Migliorero (2069 m) en direction du refuge de Prati del Vallone.

Après une montée soutenue jusqu'au col de Rostagno (2548 m), nous descendons jusqu'au refuge non gardé de Zanotti (2144 m). De là, nous avons une vue bien dégagée sur le passo Sottano delle Scolettas (2223 m) que nous allons remonter pour passer dans le vallon delle Scolettas qui nous mènera en pente douce jusqu'au refuge Prati del Vallone (Talarico) à 1720 m, où nous passerons une soirée au milieu des marmottes.

 En montant au Passo Sottano delle Scolettas

 

Jour 3 : Les Lacs de Vens, D+ 900 m, D- 400 m

Nous partons de nouveau pour une montée soutenue par le vallon sauvage de Panieris jusqu'au Colle di Panieris (2683 m), puis nous traversons la frontière franco-italienne sous la Cime des Blanches. Ici, depuis les crêtes, les panoramas sont grandioses et les bouquetins nous accueillent en famille pour le passage du Pas des Blanches (2655 m). Après avoir profité de cette vue à quasi 360° sur les montagnes du Mercantour et les lacs de Vens, nous descendons sur le refuge du même nom en passant par l'Arche de Tortisse. Et c’est là, après cette magnifique journée, en descendant tranquillement vers le refuge par un sentier ordinaire, qu’arrive l’accident. Thierry, notre encadrant, se trouve déséquilibré en marchant sur une pierre et se tord brutalement la cheville. Après des premiers soins, Thierry tente de remarcher mais la douleur est forte. Nous décidons donc de prévenir les secours car malheureusement il ne lui sera pas possible de poursuivre l’aventure. Un groupe prend les devants pour prévenir les secours au refuge par radio car nous n’avons pas de réseau téléphonique. Thierry, lui, surmonte sa douleur et décide de finir la descente (bien 1 km de de marche et minimum 100 m de dénivelé). Nous organisons l’arrivée de l’hélico qui va venir l’évacuer : définir et nettoyer la zone d’atterrissage, mettre Thierry à l’abri du souffle de l’hélico, prévoir ses affaires personnelles… Tout le long de cette descente Thierry nous passera les consignes pour que nous puissions poursuivre notre itinéraire. Même si nous avions déjà, avant de partir randonner, partagé les informations essentielles (descriptif de nos étapes, les routes sur nos GPS, cartes, hébergements,…), il fallait passer le relais. Et voilà finalement Thierry à bord de l’hélicoptère au bout de plus d’une heure et demie d’efforts.

 L'hélico 

Nous apprendrons plus tard dans la soirée qu’il s’agissait en fait d’une fracture du péroné.

Après cette journée chargée en émotions, et une fois rassurés, nous essayons de profiter de la fin de journée avec la vue imprenable sur les lacs de Vens depuis le refuge.

Les lacs de Vens

  

Jour 4 : Le Chemin de l’Énergie, D+ 800 m, D- 900 m

Nous prenons le chemin le long des lacs de Vens en ayant une grosse pensée pour Thierry. En nous retournant, nous profitons une dernière fois de la vue spectaculaire sur le site du Refuge de Vens entouré de ses cascades. Du lac, nous prenons la direction des Crêtes de Barbarottes pour atteindre le prestigieux sentier de l'Energie. Ce sentier fut taillé dans la roche durant l'entre-deux guerres en vue d'un projet hydroélectrique qui fut finalement abandonné. Ce sentier en balcon au- dessus de la Vallée de la Tinée doit nous mener jusqu'au refuge de Rabuons par un itinéraire quasiment de niveau, mais c'est sans compter sur un éboulement qui a s’est produit dans l'un des tunnels. A Plan Ténibre (2306 m), nous prenons donc la déviation qui nous fait remonter le déversoir issu du lac Fer et découvrir ce dernier à 2541 m d'altitude. Après quoi, nous redescendons vers le sentier de l’Énergie que nous reprenons au niveau du lac Pétrus pour poursuivre notre itinéraire jusqu'au refuge de Rabuons (2523 m) planté sur le verrou du lac du même nom. 

Le sentier de l'Energie

 

Jour 5 : l'ascension du Ténibre (3031 m), D+ 600 m, D- 600 m

C'est l'objectif principal de notre tour ! La météo incertaine jusque-là est au rendez-vous et c'est par grand beau temps que nous prenons la direction des lacs Chaffour (2621 m), du Cimon (2645 m), et de la Montagnette (2781 m). La crête frontalière au Pas de Rabuons (2872 m) s’atteint par des éboulis de gros blocs où le cheminement est difficile. Depuis la crête, nous prenons vers l'ouest pour rejoindre le sommet du Ténibre (3031 m) par un passage aérien et vertigineux qui nécessite quelques pas où nous devons poser les mains et de la concentration. Ce sommet offre un panorama unique sur les lacs du Mercantour et de l'Argentera, et nous permet d'avoir une vue d'ensemble sur notre parcours.

Nous retournons par le même itinéraire au refuge de Rabuons, survolés par deux aigles majestueux. Un petit bonus nous attend ce soir-là : une soirée animée par une conteuse estonienne.

Vue depuis le sommet du Ténibre

 

 

Jour 6 : Colle Longue, D+ 700 m, D- 1300 m

Du refuge, nous prenons la direction de la Cime de la Valette (2701 m) où nous pouvons observer mouflons et chamois. Puis nous poursuivons notre chemin par les Balcons du Mercantour avec une vue plongeante sur la Vallée de la Tinée avant de remonter au pas de Colle Longue (2428 m) et de passer en Italie. De là, nous entamons une longue descente par une série de lacs pour finir par le lac de San Bernolfo (1913 m) et le hameau du même nom.

Vue depuis Colle Longue

 

Tous les participants remercient chaleureusement Thierry pour cette superbe organisation qui nous a permis de découvrir cette partie sauvage du Mercantour.

Nous remercions aussi Houyam et Guillaume qui ont bien contribué à la réussite de ce séjour.

 

Commentaires de Thierry : 

Il est intéressant de constater que le (petit) accident qui m’est arrivé, s’est produit dans des circonstances très banales, sans prise de risque, circonstances que peut rencontrer tout randonneur, que son itinéraire soit engagé ou non. 

Si l’on randonne seul, alors, tout peut devenir rapidement dramatique pour la victime en question. Ici, j’ai eu la chance de randonner en groupe, avec des participants qui étaient tous formés au moins au niveau « autonomie rando » de la FFCAM. Ils ont donc su, sans hésiter, adopter les bons gestes de premiers soins, alerter les secours, garder leur calme et assurer la bonne réception de l’hélicoptère sans faire prendre de risque aux autres membres du groupe et à la victime. 

Par ailleurs, pratiquement chaque participant avait téléchargé, avant de partir, les itinéraires (GPX) de toute la randonnée, soit dans son téléphone, soit dans son appareil GPS. 

Enfin, Houyam et Guillaume, nouveaux encadrants rando de notre club, ont su montrer tous leurs talents pour conduire les six participants durant les quatre journées supplémentaires de la sortie. 

Tout cela a été pour moi, initiateur et encadrant de cette sortie, un immense soulagement.

Je remercie tout le groupe pour son aide (Josette, Pascale, Christian et Catherine), et bien sûr Houyam et Guillaume.


 

Bienvenue sur le site du Club Alpin Clermont-Auvergne !

 

Vous trouverez sur ce site toutes les informations utiles pour découvrir ou re-découvrir notre club. N'hésitez pas à consulter les informations pratiques en utilisant le menu navigation. Si vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez, vous pouvez aussi nous envoyer un e-mail (voir nos coordonnées en bas de page).

Notre permanence hebdomadaire est l'occasion d'accueillir et de renseigner les nouveaux adhérents et de rencontrer les autres, d'adhérer à notre club, de s'inscrire aux sorties et de les préparer. Venez nous rencontrer à la permanence tous les jeudis de 19h à 20h30 :

Horaires haute saison : du 9 janvier au 12 mars,

Permanence pour matériel de 18 à 20h

21 rue Jean Richepin
63000 Clermont-Ferrand
Salle 1
Tél. : 04 73 90 81 62

 

En dehors des horaires de permanence, vous pouvez :

  • Soit appeler Georges : 04 73 92 40 25

                                      06 24 01 28 25

  • Soit appeler Josette :   04 73 27 04 57
  • Soit adresser un e-mail à 

      

 Georges et Josette répondront à vos questions. 

----------------------------------------------

Nos partenaires : 

 

Recherche :