Une bien belle journée ce dimanche 4 février 2018

Le 18.02.2018, par DidiermichelM-c04


Auteur : Romain Fournier

10 h… 14 compères se lancent au départ du chalet du CAF, dans un brouillard à couper au couteau, sans grande conviction de pouvoir admirer une quelconque apparition durable du beau temps, et pourtant…

Après une recherche géolocalisée du bon azimut à prendre pour rejoindre le « bon » Val de Courre et son col, nous sommes bien surpris par les belles percées d’éclaircies que nous réserve cette journée.

Une jolie traversée en ligne s’en suit pour accéder à un versant un peu plus au sud.

 

 

C’est par une corniche surplombant le Val d’Enfer que nous nous préparons, par une descente bien attendue dans une belle poudreuse vierge, à rejoindre le cirque de la Fontaine Salée dans sa mer de nuages.

 

Sur les conseils de Didier, c’est l’heure, pour certains, d’un bout de parcours dans la hêtraie avec « casse-croûte express intermittent » afin de profiter pleinement des conditions de la fabuleuse descente en slalom dans la forêt avant de rejoindre le reste du groupe.

Vient alors la triste réalité… Quand on est tout en bas, ben… faut remonter !!!

Nous nous attaquons donc à cette ascension postprandiale qui, je pense, est assez cassage de pattes pour beaucoup, jusqu’au col de la Cabane.

Après plusieurs hésitations afin de sélectionner l’itinéraire de fin de parcours, c’est la descente par les coulées proches de la cascade de la Dore qui l’emporte avec, encore une fois, de la bonne neige fraiche !

Quelques exercices avec les DVA et un verre de l’amitié dans le centre du Mont-Dore clôturent cette journée.

Malgré les médisances d’un certain journaliste du Montagnes Magazine de décembre 2015, évoqué dans la journée par Marc, sur la bof-attitude des cafistes, désignant les belles godilles parallèles pratiquées par certains, le rhum ou le vin de pays dans les thermos, les vieux pulls en laine et autres équipements de ski inconnus au bataillon, livres de montagne, jumelles, boussoles, photos de famille et autres surplus de sac à dos… il n’a pas été observé, sur cette sortie, de signes ostentatoires directs nous reliant à ces dénigrements (au moins sur les photos). Je pense donc que la famille cafiste évolue en se modernisant.

Un grand merci à nos encadrants pour l’organisation.

Carte du parcours : cliquez ici pour visualiser (distance 11 km et dénivelée positive 1100 m)

 


 
 

Recherche :