Sortie Rando alpine dans le Massif des Ecrins : 09-10-11 Juillet 2016

Le 25.08.2016, par GeorgesS-685


Ecrit par Carine De Wolf - Le 19 août 2016

Isabelle, François et Bela sont partis de Clermont, samedi matin vers 6 h pour rejoindre Carine, déjà sur place, à la Bérarde (1710 m) vers 11 h.

Après un petit pique-nique, nous commençons la montée au refuge de la Pilatte (2577 m). Nous nous enfonçons dans cette longue vallée le long du cours d’eau du Vénéon, puis nous terminons par une belle montée jusqu’au refuge ; une marmotte nous encourage. Arrivés vers 16 h, nous profitons du soleil et de la vue magnifique sur les glaciers pour nous reposer. Après le repas, nous repérons le chemin du lendemain.

Dimanche matin, départ à 5 h 30 pour la montée au Gioberney (3352 m), dans les rochers, puis en crampons, piolet, encordés sur le glacier. Vers 8 h, nous arrivons au col du Gioberney ;  un nuage nous prive de la vue mais les plus courageux montent sur l’arête. Nous entamons alors la descente jusqu’au refuge de la Pilatte. Après un pique-nique, nous continuons à descendre dans la vallée pour remonter ensuite au refuge de Temple Ecrins (2410 m). Arrivés vers 15 h 30 au refuge, nous profitons encore de la vue sur le refuge de la Pilatte et le Gioberney qui s’est découvert et admirons tout le chemin que nous avons parcouru. Nous essayons les chaises longues du refuge et discutons avec la gardienne qui vient d’avoir un petit chat.

Lundi matin, départ à 4 h 30, à la frontale, pour la montée au col des Avalanches (3499 m). Après une progression sur un chemin et des rochers, nous nous équipons avec crampons et piolet, pour terminer encordés l’ascension sur le glacier. Un chamois nous indique le chemin au loin. Encore une vue magnifique au col des Avalanches, avec un beau temps dégagé. Nous sommes fiers de notre ascension et de notre belle équipe. Après une petite pause, nous attaquons la descente pour rejoindre le refuge de Temple Ecrins. Nous restons vigilants car la pente est assez raide et quelques glissades sont vite arrivées. Au refuge, nous prenons un pique-nique et une bonne tarte aux myrtilles et ne tardons pas à redescendre car le ciel se couvre. A la descente, nous admirons les fleurs de montagne et croisons quelques marmottes. Nous arrivons vers 15 h 30 aux voitures à la Bérarde et quelques gouttes nous rappellent qu’il était temps d’arriver.

Nous prenons un verre au bar et  là, le retour à la civilisation et au bruit nous abrutit. Après une toilette dans le Vénéon, et une petite sieste en attendant l’ouverture de la route, nous reprenons le chemin pour Clermont.

Nous avons passé un super week-end avec un temps magnifique, de beaux paysages dans la tête et une équipe formidable.