Rénovation de sentier - Massif Adventif

Le 27.10.2019, par LucP-d67


Auteur : Luc Palgen

La météo du dimanche 6 octobre n'était pas favorable mais après consultation de nos partenaires Natura 2000 et de quelques participants, nous avons maintenu la sortie en la limitant à la matinée.

Nous nous retrouvons à quinze sur le parking du Col de la Croix Morand : treize membres du CAF et les deux gardes de la zone Natura 2000 des monts Dore, Claire et Fanny.

Claire a une technique bien rodée : nous effectuerons les travaux en redescendant. Ainsi, nous serons plus près des voitures si la pluie nous surprend. Elle nous demande de nous répartir par binômes, chaque binôme disposant d'une pelle et d'une pioche.
Armés de nos outils, nous gravissons d'un bon pas le sentier et atteignons le sommet du puy de la Tache. Le vent fort qui souffle là-haut nous convainc de ne pas aller plus loin. Claire et Fanny nous donnent les consignes. Nous allons remettre en état les renvois d'eau, canaux obliques qui préviennent l'érosion en rejetant l'eau des précipitations hors du chemin. Claire et Fanny, très à l'aise dans le maniement de la pelle et de la pioche, nous montrent comment faire.
Bernard, professionnel du domaine, n'a pas attendu les explications. Quand nous nous retournons, Annie et lui achèvent leur premier renvoi d'eau !
Nous nous partageons les coupes d'eau tout en redescendant. Il faut creuser profondément pour éviter que les saignées ne se rebouchent trop rapidement. Le merlon, petit talus qui borde la tranchée en aval, est essentiellement réalisé en terre. Il est parfois possible de l'épauler sur de grosses pierres.

Renvoi d'eau adossé à de grosses pierres

Renvoi d'eau avec un bel exutoire

Ainsi, un de nos canaux passe sous une jolie arche en pierre. Le chantier avance vite. Claire est impressionnée par notre efficacité. Nous n'avons pas sacrifié la qualité à la rapidité. La pluie nous accompagne sur la toute fin du chantier, qui s'achève à 13 h.

Le restaurant du col ne peut pas nous accueillir car ils servent le repas de midi. Didier, gardien du chalet du Sancy et participant à l'opération, nous sauve. Il nous accueille au chalet, où nous dégustons des crêpes et des plats de pâtes que Véronique et lui préparent sur le pouce. Nous partageons le verre de l'amitié avec nos dynamiques accompagnatrices de la zone Natura 2000. Celles-ci nous remercient de notre intervention. La zone qu'elles couvrent s'étend sur 7122 ha. Entretenir les sentiers de randonnée sur une telle superficie n'est pas tâche aisée pour une équipe de deux personnes.

Au chalet du Sancy

Bravo à toutes et à tous pour le beau travail réalisé, sous une météo peu favorable !