Protection de la montagne au Sancy

Le 15.11.2017, par GeorgesS-685


Auteur : Luc Palgen 

Ce samedi 14 octobre, nous sortons des sentiers pour remettre en état des ravines ! Trois d’entre elles se déversent du petit puy Ferrand (antécime du puy Ferrand) vers la vallée de la Fontaine Salée. Elles sont érodées par les fortes précipitations qui affectent le secteur, le sol est mis à nu sur de larges surfaces. Notre rôle sera de favoriser la reprise de la végétation et, de là, la fixation des sols.

Autre nouveauté : nous ne bénéficierons pas des remontées mécaniques, celles-ci étant fermées. Nous monterons et descendrons à pied, combinant ainsi randonnée et protection de la montagne sur la même sortie ! 

Nous sommes nombreux, dix-huit, à avoir répondu présents. Nous retrouvons Guillaume Trapenat, notre partenaire de la réserve naturelle nationale de Chastreix-Sancy, sur le parking du téléphérique du Mont-Dore. Il rassemble les outils, pelles, pioches et massettes, dans son 4x4. Il fait frisquet, ça donne envie de se mettre en route. Thierry emmène l’équipe des cafistes. Je reste en bas, ayant été opéré très récemment.

Un premier groupe (avec notre président), monté par le raide et sportif sentier « du CAF», arrive avec une confortable avance sur le reste de l’équipe qui a choisi le très bel itinéraire du val de Courre.

Lorsque tout le monde est rassemblé, Guillaume explique comment monter de grands murets en travers des ravines. Il faut creuser un soubassement à l’aide des pioches, monter l’édifice avec de gros cailloux et le renforcer en amont en calant de petites pierres. Les sédiments apportés par la pluie s’accumuleront sur les murets et donneront le terreau pour le redémarrage de la végétation. 

C’est sur la première ravine, la plus détériorée, que l’action débute. Elle est menée par petits groupes. Quel entrain ! Les plus costauds manipulent les gros blocs avec aisance. Sept murets sont créés en aval du chemin, Guillaume n’en avait prévu que quatre ! Puis c’est l’heure de la pause et du casse-croûte. Tout le monde profite du soleil généreux de l’été indien. Le travail reprend, toujours par petits groupes. En amont du sentier, de nouveaux murets sont élevés en travers de la ravine. Sur la plate-forme d’arrivée des sentiers, des murets plus petits sont créés le long des chemins. Ils éviteront aux randonneurs de divaguer en dehors de la trace. Ailleurs, des boudins coco sont étançonnés en bordure de sentier. Enfin, un petit groupe poursuit l’action sur les deux autres ravines.

A 14 h 30, Guillaume, impressionné par les réalisations, déclare l’arrêt des travaux. 

Une fois redescendus, nous nous retrouvons tous sur une terrasse pour partager nos impressions et le verre de l’amitié. Nous profitons encore de la très belle vue sur le val de Courre. Quelle belle journée !

                                                        Le briefing du matin

                                                          La première ravine

                                            Un muret en travers de la ravine

                                                    Un muret le long du chemin

                                                            Le verre de l'amitié