Vias ferratas Tapoul et Thaurac les 30 et 31 mai 2015

Le 19.09.2016, par Admin


Par un beau week-end de mai, neuf cafistes descendent vers le midi : Annie, Catherine, Anne-Marie, Alain et Alain, Jean-Luc, Maxime et Jean-Paul.

 

Samedi 30/05, partis à 6h de Clermont, nous arrivons vers 9h30 au village de Rousses en Lozère, où se situe la via ferrata du même nom, dans les gorges du Tapoul. Cette via propose deux parcours, un classé F et l’autre PD. Nous choisirons le second qui débute par une tyrolienne d’une trentaine de mètres, peu rapide (permettant même de faire marche arrière) et un décrochage malaisé. Juste quelques mètres plus haut, on enchaîne un retour vers la rive de départ à l’aide d’une passerelle. Le circuit se poursuit sur la rive gauche du Tapoul, alternant petits ponts de singe, une autre passerelle, descente près de l’eau, remontée par des passages en dévers plus exposés. Belle via ferrata dans les paysages sauvages des gorges, accompagnée par le murmure du ruisseau malgré le cliquetis des mousquetons.

Après le sport, un peu de tourisme. Arrêt au Mont Aigoual et visite de son observatoire météorologique : journée idéale au vu des rapports climatiques de la station ! Nous poursuivons notre route vers l’Hérault, à Saint-Bauzille-de-Putois, au gîte La Filature.

 

Dimanche 31, encore grand beau temps. A vingt minutes à pied de notre hébergement, nous accédons à la via ferrata du Thaurac, située dans les falaises de calcaire au dessus de la Grotte des Demoiselles.

La première partie dite « Les Deux Cheminées » commence par une cheminée verticale (lampe frontale utile) que l’on escalade en deux temps : à mi-hauteur, un itinéraire en boucle permet d’en sortir et d’accéder à une tyrolienne. Puis retour à la cheminée pour en terminer l’ascension. La seconde partie, dite « Le Baume du Tigre », présente des passages plus aériens à flanc de falaise et acrobatiques dans ces anfractuosités, reliés par des ponts de singe et des ponts népalais. Elle se termine par quelques échelons plus physiques avant d’arriver sur le plateau.

 

La matinée a été très agréable, à l’ombre, dans cette via variée et ludique, offrant un spectacle magnifique sur la rivière Hérault qui coule le long du village.

Il faut bien rentrer, et le retour s’agrémente d’un petit arrêt au viaduc de Millau pour en admirer le site.

 

Merci à Alain notre organisateur.

 

Anne-Marie Estager