Les clubs de Saint-Etienne et Clermont ensemble pour se former à l'autonomie en raquettes

Le 20.05.2018, par GeorgesS-685


Auteurs : CAF St Etienne.

Les clubs alpins de Clermont-Auvergne et de Saint-Etienne se sont associés pour la réalisation d’une formation à l’autonomie en raquettes. Un groupe de onze stagiaires a participé à cet évènement interclubs  (janvier et février 2018). Une ambiance studieuse, sans pour autant oublier la bonne humeur, a permis la réussite de ces week-ends sur les terres d’Auvergne. Une richesse dans la qualité de cette formation, grâce au pilotage de Thierry Chanier (CAF Clermont-Auvergne) avec la complicité de Gérard Georgeon, Anne Salmon, Jean-François Fustec (Saint-Etienne), ainsi que celle de Cyril Grangeon, Maurice Juquet et Jean-François Moreau (Clermont).

Alors, laissons place aux retours et verbatims des Stéphanois qui se sont exprimés afin de vous faire partager leur expérience, et surtout de vous donner l’envie d’être présents lors d’une prochaine session.

Le scénario :

« Acte 1 – scène 1 : les raquettistes stéphanois retrouvent Thierry dans la salle hors-sac de la station de ski de Super-Besse. La pluie tombe dru, ce sera donc une matinée en intérieur : de la théorie, mais néanmoins très concrète, sur l’équipement et la cartographie.

Acte 1 – scène 2 : la neige remplace la pluie, nous sortons pour une mise en pratique des connaissances en orientation. Le « grand blanc », brouillard sur la neige, va nous mettre la barre très haut : nous seulement on ne s’oriente qu’avec la boussole, mais en plus il faut faire marcher devant une personne qui sert de jalon, un excellent apprentissage.

Acte 1 – scène 3 : au gîte de Courbanges, un temps de travail est consacré aux grands principes, le juridique, la Charte Montagne de la FFCAM.  

Acte 2 – scène 1 : dans le même secteur, nous partons pour la journée et, cette fois, sous le soleil. Au programme, l’attaque des pentes et le sauvetage. On recherche les DVA, on sonde, on creuse. C’est l’approfondissement de nos opérations d’initiation, faites au club en début de saison… Le mot approfondissement est d’autant plus adapté à l’exercice que nous allons creuser 1,60 m dans une neige très compacte.

Acte 3 – scène 1 : dans le Cantal, au pied du puy Mary, rando raquettes en douceur. Le soir, nous retrouvons Thierry, pour un topo sur les avalanches, en particulier sur le poids du facteur humain dans l’accident.

Acte 3 – scène 2 : le lendemain, sous le soleil, un exercice de carto-orientation, pour retravailler la pratique. Et des ateliers plus pertinents : promenade sur les pentes, passages sur corde, et pour finir, la mise en scène d’une avalanche.

Le rideau est tombé, on ne peut qu’applaudir avec enthousiasme. La formation, ça mérite qu’on s’abonne.»

Des témoignages d'acteurs :

« J’ai passé une très bonne formation avec un formateur compétent. Un apprentissage très intéressant sur la technique, la sécurité, etc. Le mix avec les Clermontois fut très sympathique. Stage que tous les pratiquants de raquettes devraient faire pour la sécurité de tous ».

« Deux week-ends intenses, enrichissants qui nous montrent à quel point nous devons, les pratiquants de sports de neige, nous former pour mieux connaître la montagne en hiver, mais aussi pour pouvoir intervenir en cas d'avalanche avec un maximum d'efficacité. Un formateur passionné et très compétent. Merci.» 

« Formation très enrichissante qui a atteint son objectif et même plus, car je ne participerai plus à une sortie sans penser aux choses apprises sur l'orientation, la gestion du groupe, l'organisation lors d'une recherche, la sécurité, etc. En résumé, être responsable de soi et des autres et ne plus être un « traîne-savate » ... De plus, cela m'a vraiment donné envie de participer à d'autres formations. Merci aux gentils formateurs. »

« Formation enrichissante et nécessaire (impérative, peut-être ?). Quelle chance d'avoir eu les conditions types : neige, froid, brouillard et soleil»

« C'est une formation à conseiller. Elle aborde de nombreux sujets. Par contre, une révision régulière de ce qui a été enseigné sera nécessaire. Très conscient de l'investissement quant à la préparation de ces trois jours de formation de la part de Thierry et de son équipe. Merci à eux. »

Cantal - Attaquer les crêtes

Cantal - Profiter du paysage sur les crêtes

Cantal - Apprendre à descendre le long d'une corde

Cantal - Exercice de recherche multi-victimes en avalanche

Sancy - Apprendre à s'orienter même par brouillard et vent

Sancy - Apprendre à utiliser la sonde

Sancy - Mesurer l'inclinaison de la pente avec un bâton