Crampons sous la pluie

Le 11.03.2019, par DidiermichelM-c04


Auteure : Aurélie Barnabé.

Encadrants : Bernard et Jean-Louis - Participants : Aurélie et Marc.
Samedi 2 mars 2019, 8 h 00 à Clermont : crachin breton. On ne se décourage pas, on y va. Arrivés à Chaudefour, le crachin est toujours là. Peu importe, on progresse vers le fond de vallée pour rejoindre le vallon sous la Perdrix, on prend de l'altitude et arrivés à 1500 m, la pluie devient neige. On reconnaît difficilement les lieux, compte tenu du brouillard. On chausse les crampons, nécessaires pour gravir le couloir de neige et atteindre la crête à 1700 m.

En haut, le brouillard s'épaissit, le vent fort nous incite à perdre rapidement de l'altitude en testant les différentes variantes de descente : de face (« en canard », c'est plus parlant), latéralement, et en marche arrière, le tout « à petits pas » (leçon retenue, merci Jean-Louis !).
12 h 30 : Pique-nique à l'abri d'un rocher, on commence à manger pendant que Bernard s'éloigne, une pelle à la main. L'exercice de digestion sera donc une recherche DVA !

Aurélie trouve l'emplacement, Marc commence à creuser avec la pelle d'Aurélie, quand la pelle se détache soudain du manche et glisse le long du couloir. On l'observe disparaître. On espère surtout la retrouver au retour. Les encadrants sont confiants. Une fois l'exercice terminé, sondes et DVA rangés, tout le monde a froid, même si pluie et neige ont cessé. On redescend activement, Jean-Louis repère les traces de la pelle et Aurélie la retrouve en bas du couloir : ouf !
14 h 30 : Nous nous trouvons face à un couloir de neige en haut duquel Marc installe un relais sur trois broches dans un ressaut de glace afin de réaliser un rappel pour passer la « rimaye », improbable à Chaudefour. Après être descendus en rappel, Aurélie et Marc défont les nœuds de la corde, toute emmêlée, pendant que Bernard tombe dans la rimaye. La sortie est instructive pour tous...

Retour de la vallée sous... le soleil qui nous a bien manqué en début de journée. Nous avons tous confirmé l'étanchéité relative des vestes en Gore-Tex !

Très bonne journée, instructive et sportive, 14 km au total – 600 m de dénivelé, on remercie les encadrants Bernard et Jean-Louis pour ces cours particuliers d'alpi !