Ascension du Dôme des Glaciers

Le 22.09.2016, par GeorgesS-685


Auteure : Carole Morey – Le 21 septembre 2016

Le Dôme des Glaciers, ce fut :

- Des retrouvailles aux Chapieux et un départ en navette pour Les Lanchettes. Qu'elle est belle, cette vallée ! Qu'il est beau, ce passage du Tour du Mont-Blanc ! Notre Géant à nous est là, tout près, nous sourit, nous attend, nous veille, selon…

- Une montée en douceur, en délectation. L'eau coule, nous rafraîchit !

- Un refuge chaleureux. Des gardiens attentionnés. Un copieux et bon repas. Une très bonne liqueur d'achillée maison !

- Une nuit chaude, chaude, mais que l'on ouvre la fenêtre ! Cassiopée se cache juste derrière !

- Un départ plus tôt que prévu pour cinq heures d'ascension, plus qu'annoncé !

- Une montée sur une pente à 40 degrés. On ne regarde que vers le haut, le ciel, la crête…

- Ce fut, bien sûr, le lever du soleil ! Une des récompenses, une des merveilles. Le bleu clair, le parme, le rose, le fabuleux dégradé. Douceur lumineuse qui sublime tout. Il est beau le matin, il rend heureux.

- Le Dôme, c'est cette crête impressionnante qui s'étire jusqu'au sommet, dont on ne voit que les pentes de neige inférieures.

- Une course mixte. Des pas de danse jamais trop difficiles sur un bon rocher. Une descente par le glacier, déjà bien ramolli. Avec un final sur les fesses, c'est tellement plus facile ! 1600 mètres... fatigants mais pas trop !

- Un retour auprès des vaches vers 13 h 30. Qu'elles sont jolies, leurs robes !

- Le Dôme des Glaciers, ce fut une très belle course. Une sortie très bien orchestrée.

Merci Marielle. Thank you so much.