Via ferrata

Venez découvrir une activité ludique

avec le CAF Clermont – Auvergne :

la via ferrata

Bref historique :

Nous devons les premiers aménagements d'itinéraires touristiques en montagne aux Autrichiens dès le milieu du 19ième siècle. On a pourtant l'habitude d'attribuer l'invention des via ferrata aux Italiens dans les Dolomites pendant la guerre de 1944-18. Après avoir été relevé du Saint Empire Romain Germanique cette région du nord de l'Italie, le Haut Adige ou Südtirol, a été intégrée au Tyrol autrichien jusqu'en 1918. Dès le milieu du 19ième siècle les tensions entre germanophones et italianophones ont conduit les Trentins à demander sans succès la séparation du Tyrol. Pendant la 1ière guerre mondiale l'Italie combat contre l'Autriche et aménage dans les Dolomites des itinéraires pour ses soldats et leurs pièces d'artillerie.

L'aménagement de via ferrata à des fins touristiques remonte à la fin des années trente dans les Dolomites où le relief calcaire très stratifié se prête particulièrement bien à la réalisation de grands itinéraires d'altitude.

En France les via ferrata ont vu le jour à la fin des années quatre-vingt sous une forme assez différente, plus courtes assez artificielles et dont visée ludique ne cesse de se renforcer comme le montre le développement croissant des « tyrolienne ».

 

Les équipements de la via ferrata :

Les via ferrata sont des itinéraires tracés sur des parois rocheuses équipées d'éléments métalliques spécifiques comme les échelons, échelles, rampes, auxquels s'ajoutent pour le fun passerelles, ponts de singe, ponts népalais, tyroliennes, etc...

La « ligne de vie », ce câble continu sur lequel on doit être longé en permanence permet de progresser en sécurité. L'équipement est souvent complété de « queues de cochon » facilitant la progression encordée.

L'équipement du ferratiste :

Il comprend obligatoirement :

  • Casque.
  • Baudrier d'escalade.
  • Longe dynamique avec absorbeur de choc, de préférence en Y à déchirement équipée de 2 mousquetons à verrouillage automatique et grande ouverture (type K comme Klettersteig).
  • Longe courte avec mousqueton pour se vacher au repos.
  • Poulie pour les tyroliennes. Il en existe de 2 types, selon leur vitesse ; bien se renseigner préalablement sur le modèle à utiliser.
  • Une paire de mitaines ; des gants de jardin en cuir dont les doigts ont été coupés font parfaitement l'affaire.
  • De bonnes chaussures de randonnée tenant la cheville.
  • Les longes à absorbeur d'énergie ne peuvent pas jouer leur rôle pour les poids légers (moins de 45 kg) ; les enfants doivent donc toujours être encordés.

Le facteur de chute :

En cas de chute l'énergie encaissée par le matériel et le grimpeur lors de l'arrêt de la chute, autrement dit la violence du choc, est directement liée au facteur de chute.

En escalade le facteur de chute est le rapport entre la hauteur de chute et la longueur utile de corde dont l'élasticité permet d'amortir la chute. Dans les cas les plus défavorables en escalade le facteur de chute atteint rarement 2, valeur à partir de laquelle il y a danger.

En via ferrata les points d'ancrage de la ligne de vie sont en général distants de 3 mètres. Dans une portion verticale un ferratiste qui serait monté au dessus d'un point d'ancrage de la longueur de sa longe (environ 1 m) et perdrait l'équilibre chuterait de 5 mètres (1 m au dessus du point d'ancrage + 3 m de câble + 1 m au dessous du point d'ancrage inférieur). La longueur de corde pouvant absorber l'énergie produite par la chute est celle de sa longe. En l'absence d'absorbeur d'énergie le facteur de chute peut atteindre 5/1 = 5 !

On voit tout l'intérêt à utiliser une longe à absorbeur d'énergie en bon état.

 

Cotation des via ferrata :

Il existe de nombreux systèmes de cotation des via ferrata mais le plus couramment rencontré en France est l'échelle alpine traditionnelle à 6 degrés :

F – facile : Sur sentiers balcons parfois aériens, mais horizontaux, ne réclamant pas de qualités particulières.

PD – peu difficile : Ne présentant pas de difficultés majeures, pouvant comporter des passages aériens d'escalades faciles, des traversées parfois aériennes et exposées. A effectuer en initiation pour apprendre la progression le long des câbles.

AD – assez difficile : Parcours présentant quelques difficultés courtes, ne demandant pas trop de technicité et de condition physique.

D – difficile : Parcours et traversées présentant quelques difficultés, réunissant l'exposition, la longueur et la technicité sur des passages assez longs avec un niveau plus important de technicité et de condition physique.

TD – très difficile : Parcours soutenus, verticaux, aériens, athlétiques, assez courts, exigeant des qualités de grimpeur et nécessitant un engagement supérieur suivant l'ampleur du parcours et les conditions de la montagne.

ED – extrêmement difficile : Parcours exceptionnel, escalade aérienne, verticale, parfois exposée, passages athlétiques sur une bonne partie du parcours, engagement complet surtout dans les parcours en montagne, assez rare en France. Ce niveau constitue assurément la limite de difficulté pour le randonneur alpin, mais non pas de ses capacités physiques.

Malgré son apparente objectivité ce système n'est pas parfait et des évolutions sont en cours.

Les via ferrata autour de chez nous :

Bien que peu pourvue en via ferrata l'Auvergne permet toutefois de s'initier à cette discipline :

  • Le Capucin au Mont Dore, la dernière née en 2014 est payante.
  • Les sympathiques gorges du Cher près de Montluçon.
  • Les rochers de Miramande et le Puy des Juscles en Haute Loire.
  • Le lac des Graves dans le Cantal.
  • Un peu plus loin, tout en restant dans le Massif Central ou sur ses bordures les départements de Loire, Lozère, Ardèche, Aveyron, Hérault, Corrèze, Gard offrent de belles opportunités.

Liens utiles :

http://www.laviaferrata.net/

http://www.viaferrata-fr.net/

http://www.viaferrata.org

 

 

Contact : Alain Chauvelier

 
 

Recherche :

Agenda

Désolé, il n'y a pas de sortie à venir pour cette commission...


25 sorties dans d'autres commissions :

Mer 28/07 | Marche nordique

Chalet du Sancy/Roc du Cuzeau/Sancy/Chastreix

Sam 31/07 | Canyoning

Camp canyon

Dim 01/08 | Randonnée Montagne

À l'assaut des 3000 dans les Alpes du Sud (niveau 3) (COMPLET)

Sam 04/09 | Randonnée Montagne

Week-end convivial chez Josette (niveau 1-2)

Sam 04/09 | Formation

CARTO 1 Laveissiere (15)

Sam 11/09 | Protection de la montagne

Que La Montagne est Belle 2021 - SANCY

Lun 13/09 | Escalade

Reprise Robert Pras - 18 à 20h

Mar 14/09 | Escalade

Reprise école d'escalade à Robert Pras - 18 à 19h15

Mar 14/09 | Escalade

Robret Pras - escalade adultes - 19h15 à 21h

Sam 18/09 | Randonnée Montagne

Tour des Fiz (niveau 3) COMPLET

Jeu 30/09 | Ski de rando alpine

Entretien des skis

Sam 02/10 | Formation

Cartographie et orientation niveau avancé (carto2)

Dim 10/10 | Protection de la montagne

Rénovation de sentier - Sancy

Jeu 21/10 | Formation

Initiateurs Randonnée Montagne

Ven 26/11 | Ski alpin et Hors piste

Premières traces Val d'Isère

Jeu 16/12 | Formation

Initiation neige et avalanche (NA1) : partie 1

Sam 08/01 | Formation

Initiation (partie2) ou entraînement NA1

Ven 14/01 | Ski de rando alpine

Grand Parcours ski de rando d'Arèches

Sam 22/01 | Randonnée raquette

Alpes dans les monts autour du Nant du Beurre (Niveau 3)

Jeu 27/01 | Ski de rando alpine

Stage Ski hors piste les 2 Alpes

Dim 30/01 | Ski de rando alpine

Stage ski hors-piste à Seez

Sam 05/02 | Randonnée raquette

Formation autonomie raquettes : Partie 1/2

Ven 18/02 | Randonnée raquette

Aravis et Glières en étoile (Niveau 3)

Sam 05/03 | Randonnée raquette

Formation autonomie raquettes: Partie 2/2

Dim 06/03 | Ski de rando alpine

Stage ski hors-piste à Tignes

> Voir toutes les sorties