Week-end sous tente dans les gorges de la Truyère

Le 20.06.2024, par GeorgesS-685


Dates : les 15 et 16 juin 2024. 

Participants : Cyril (encadrant), Agnès, Marie, Sylvie, Édouard et Jean-Marc.

Auteur : Jean-Marc.

Après un départ matinal de Clermont-Ferrand, nous voici à pied d’oeuvre à 8h00, en ville basse de Saint-Flour, pour débuter notre périple le long des gorges de la Truyère.

Malgré des prévisions météorologiques pas vraiment engageantes, le temps sera finalement clément sur l'ensemble du week-end avec une température fraîche pour la saison mais agréable pour la randonnée.

Après avoir traversé le Pont Vieux (XIVe siècle) surplombant l'Ander, nous grimpons jusqu'au plateau de la Chaumette en suivant le GRP de St-Flour pour atteindre le magnifique point de vue sur le château d'Alleuze (XVe siècle) niché dans les gorges de la Truyère et sur l'église de St-Illide contemporaine du château. D'un commun accord, nous décidons de monter à l'assaut du château par le sentier escarpé, mais désarmés de nos sacs à dos...

 

Puis nous prenons le pont pour franchir la rivière Alleuze et remontons sur le plateau opposé que nous traversons, pour ensuite redescendre sur le barrage de Grandval et sa centrale hydro- électrique, tout en ayant préalablement effectué la pause déjeuner sur les hauteurs.

De Grandval, nous remontons sur le plateau pour rejoindre le village de Fridefont et profiter, au hameau du Puech, du panorama grandiose sur le « golfe » de Mallet abritant ses deux îles. De là, nous descendons jusqu'au pont de Mallet pour franchir le Bès et remontons sur le plateau opposé pour rejoindre le camping municipal de Faverolles, notre lieu de villégiature. Merci à Cyril pour nous avoir dégoté un charmant restaurant cantalien avec son authentique aligot-tripoux incontournable... pour les non végétariens naturellement. Bien que situé dans l'hyper centre bourg, la nuit est très calme et reposante au camping après les 36 km dans les mollets et une dénivelée positive de 1050 m !

 

Les tentes pliées, nous nous précipitons au restaurant pour prendre un petit déjeuner bien copieux avec viennoiseries à volonté.

A 8h30 tapantes, nous reprenons les sacs à dos, direction le viaduc de Garabit (conception Léon Boyer et réalisation Gustave Eiffel au XIXe siècle), récemment classé au titre des monuments historiques.

Nous le longeons sous son tracé sud pour atteindre le plateau et les hameaux de Chambaron et de Valadour. Nous redescendons ensuite vers la Truyère et la traversons par une passerelle hymalayenne (de style cantalien !) pour grimper sur l'éperon rocheux et atteindre le charmant village de Chaliers.

Pause casse-croûte bien méritée au pied de l'église (XVIe et XVIIIe siècles) avec vue plongeante sur la Truyère.

Puis nous descendons jusqu'au ruisseau d'Encaillou pour remonter jusqu'au hameau de Lachamp, traversons le plateau et descendons au moulin Guelit. Mais là, surprise, la disparition du pont de Ligonès (appellation donnée par l'auteur en raison du nom du château surplombant la vallée), nous contraint à franchir le cours d'eau à gué, pieds nus et pantalon relevé. Sur l'autre rive, se dresse la bâtisse au bord de la ruine avec ses fenêtres laissées ouvertes, qui ne nous laisse pas un souvenir de sérénité...

Nous rejoignons ensuite Combechalde pour prendre le GR4 et finalement rencontrer le seul couple de randonneurs du week-end. Enfin, nous atteignons St-Michel et St-Georges par de petites routes, mais bien fréquentées en ce dimanche après-midi. Après le belvédère de St-Georges, nous rejoignons tranquillement St-Flour en longeant l'Ander. Nous sommes au parking à 17h30 après avoir parcouru 35 km et 820 m de dénivelée positive.

Merci à Cyril pour nous avoir concocté ce parcours à saute-moutons sur la Truyère, riche par ses nombreux panoramas et par son patrimoine monumental.

 


 
 

Recherche :

Agenda

> Voir toutes les sorties Randonnée Montagne

17 sorties dans d'autres commissions :

> Voir toutes les sorties