L'auberge espagnole

Le 31.12.2015, par GeorgesS-685, 6 commentaires


Ecrit par Josette Maublanc.

Qui ne connaît cette expression, désignant ce fameux lieu où l’on ne trouve que ce que chacun apporte ? Vous en voulez un exemple ? Notre club préféré, dont nous savons tous vanter les nombreux avantages ! 

Il ne faudrait surtout pas le confondre avec d’autres clubs, où les « gentils organisateurs » et « gentils administrateurs » visent surtout des objectifs mercantiles.

Puisque ce n’est pas l’aspect financier, qu’est-ce qui motive nos bénévoles ? 

Sûrement le plaisir de faire partager leur goût et leur compétence pour les activités qu’ils encadrent, en permettant d’abord une découverte de celles-ci, puis une progression sur les plans de la technique et de l’autonomie.

Sûrement aussi la satisfaction d’avoir œuvré pour notre petite communauté, en permettant aux adhérents de passer des journées ou week-ends avec un parfum d’aventure, dans une ambiance conviviale, tout en enrichissant leur expérience. 

Et puis le sentiment d’être un maillon d’une grande chaîne, pour le partage de valeurs liées au sport et à la montagne, et l’élaboration de projets en commun.

Mais tout n’est pas toujours rose pour eux ! Il suffit du comportement irresponsable d’une minorité, de petites déceptions qui s’accumulent, pour tout gâcher et générer une certaine lassitude, voire du découragement et conduire  jusqu’à l’installation d’un « ras-le-bol » qui peut être très contagieux.

J’entends effectivement de plus en plus souvent des réflexions émanant des initiateurs déplorant l’attitude de « consommateurs » de certains adhérents, qui pensent que le règlement de leur cotisation leur donne le droit d’exiger une organisation parfaite, des sorties toujours plus intéressantes et plus nombreuses,  une assistance complète pour l’équipement, sans envisager de contribuer à alléger la tâche des organisateurs. Il n’y a même pas toujours un simple « merci »… 

Le club ne peut fonctionner que grâce à l’enthousiasme de ses membres et à leur bonne volonté. Mais alors, comment peut-on aider ? Il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences particulières pour contribuer au fonctionnement général du club, en participant aux différentes tâches d’administration (accueil et renseignement des visiteurs ou futurs adhérents, gestion des adhérents, gestion et prêt du matériel, entretien et amélioration du local, gestion de la bibliothèque, comptabilité, élaboration des dossiers de demandes de subventions, relations administratives avec la Fédération…), mais aussi lors de l’organisation des sorties (recherche et réservation de l’hébergement, intendance collective, documentation sur les lieux de sortie et suggestions innovantes pour renouveler ceux-ci, rédaction de comptes rendus d’activités, d’articles pour le site du club,…). Il est également possible de participer aux prises de décisions en se faisant élire au Comité Directeur.

Il y a aussi la relève à assurer ! Par des formations, des stages, le co-encadrement, et pourquoi pas, jusqu’à la validation de brevets d’initiateurs ?

Il faut que la participation à la gestion du club soit un plaisir partagé et non une charge s’alourdissant au fil du temps. Merci à tous les organisateurs de ces belles sorties, et aux bénévoles de l’administration qui consacrent, souvent de façon moins visible, beaucoup de temps et d’énergie pour le bon fonctionnement de notre club,